Crédits: Forbes

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New-York , le 24/12/1927

Biographie :

Mary Higgins Clark est d’origine irlandaise. Née dans un milieu modeste et orpheline de père à dix ans, elle arrête très jeune ses études pour exercer la profession de secrétaire, puis celle d’hôtesse de l’air pour la Pan Am.

Elle épouse ensuite Warren Clarck, se consacre à sa famille (cinq enfants) et commence l’écriture de nouvelles. Après de nombreux refus, une première nouvelle est publiée en 1956 par un magazine. A la mort de son mari, en 1964, elle devient rédactrice de scripts pour une radio…

Parallèlement, elle continue à écrire. Son premier livre, une biographie de Georges Washington, est un échec. En 1975, elle décide d’essayer un autre genre, le suspense. Son premier roman, La Maison du guet (Where Are the Children?), le récit d’une mère accusée d’avoir assassiné ses propres enfants, devient tout de suite un best-seller.

En 1977, elle se fait découvrir par la France avec La Nuit du renard auquel est décerné le Grand prix de littérature policière. Les Éditions Albin Michel inaugure ce roman la collection Spécial Suspense qui compte aujourd’hui 22 de ses 26 romans. Le succès accompagne tous ses titres, même si avec Un cri dans la nuit (A Cry in the Night), Higgins Clark ne fait que « calquer son intrigue sur celle de l’excellent Rebecca de Daphne du Maurier ». En outre, à partir de son cinquième roman, Le Démon du passé (Stillwatch), elle a recours à « de nombreux ingrédients destinés à faire palpiter les âmes sensibles : coups de téléphone mystérieux, maison en flammes, tueurs sadiques, fou mystique en liberté, tendre romance entre l’héroïne et son sauveur, et bien sûr une bonne dose de mystère.

Pourtant la mayonnaise a un peu de mal à prendre, comme si les ficelles du métier ne pouvaient que gâcher la sincérité du récit ». En fait, « l’atmosphère d’angoisse qu’elle excelle à créer devient sa marque de fabrique, mais peu à peu un côté artificiel, sentimental et mondain tend fâcheusement à se développer dans son œuvre ».

En 1980, « La nuit du renard » obtient le Grand Prix du Roman Policier. Depuis 1945, Mary Higgins Clark a publié plus de 40 livres, sans compté ceux co-écrits avec sa fille, Carol.

Tout en s’occupant de ses enfants, l’écrivain reprend ses études (elle obtient un doctorat de philosophie) et publie un roman par an.

Sources: Babelio, wikipédia