Youtube permet aux lecteurs de se retrouver | Pixabay

   De plus en plus nombreux sur Youtube, les critiques littéraires ont à nouveau la côte. Ils sont écoutés et suivis par des milliers de jeunes gens, impatients de découvrir, en vidéo, la nouvelle lecture à la mode. Les maisons d’éditions ont bien compris l’enjeu d’une telle audience. Explication

Youtube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, évaluer, regarder, commenter et partager des vidéos. Créée en 2005 puis racheté par Google, la plateforme n’a de cesse de se développer et les youtubers y sont de plus de plus en plus nombreux. Le monde change très rapidement et les nouveaux types de bloggeurs aussi. Il en existe de toute sorte: des stars du make-up, de la mode et même des stars de la promotion de jouet pour enfant… si si on vous assure!

En quelque minutes, face caméra, ces « Booktubers » comme on les appels, présentent un ou plusieurs livres à leur audience. Suivit par des milliers de fans, ces critiques d’un nouveau genre font de plus en plus de bruit dans le monde de la littérature.

Un club de lecture en ligne

Une véritable communauté qui se donne rendez-vous à chaque nouvelle vidéo et qui n’hésite pas à faire part de son avis sur le(s) livre(s) en commentaire. A la différence des critiques classiques, et qui fait sans doute la popularité de cette méthode, c’est la possibilité qu’on les visiteurs de discuter directement sous la vidéo et de donner leurs opinions et de discuter avec d’autre passionnés. Aujourd’hui, les critiques ne sont plus cantonnées à un seul avis, données par une personne que l’on ne connait pas personnellement, mais par une véritable communauté qui parfois tisse des liens d’amitié à travers une passion commune.

NiNe, numéro une des booktubeuse de France avec plus de 55.000 abonnés sur sa chaîne, poste plusieurs fois par mois, une vidéo dans laquelle elle passe en revue trois ou quatre nouveautés, en général de la littérature dite pour « young adults » (dystopies, romances, etc.). Pour continuer de toucher une génération qui peut très vite se tourner vers une autre chaîne, il est nécessaire que la mise en scène soit parfaite (vous ne croyiez quand même pas que tout était improvisé?). Unboxing, listes, découverte, invitation, la liste est longue des types de vidéos que créent ces nouveaux animateurs. Une façon plus interactive et originale d’organiser un club de lecture.

Accusé d’éloigner les jeunes de la lecture, peut-on encore en dire autant d’internet?

À lire aussi: Les femmes, toujours plus nombreuses dans les romans policiers.

 Une critique très souvent positive

Dotés d’un enthousiasme significatif, ces « Booktubeurs » ne présentent que très rarement des livres qu’ils n’ont pas apprécié. Contrairement aux critiques traditionelles qui n’hésitent pas à descendre un récit qui ne leur à pas plu (je ne parle pas de méchanceté gratuite bien entendu), cette jeune génération s’applique à ce que leur audience passe un bon moment ait envie d’acheter le(s) livre(s) présenté.

Avec pour certains, une communauté de plus de 350.000 fans comme l’américaine PolandBananasBooks, il était clair pour les maisons d’éditions qu’il fallait chouchouter ces critiques d’un nouveau genre. Envoi de livres gratuit, invitations à des événements en France pour rencontrer leurs auteurs préférés… Bref, tout est bon pour promouvoir ses nouveautés tout en conservant la confiance de ces lectrices avisées!

Un enthousiasme à partager

On pourrait croire que ces jeunes femmes (parce que les hommes sont plus rares) ne font que donner des critiques sympathiques joyeuses et positives, mais elle ne se laissent jamais intimider et n’hésitent jamais à donner une critique négative sur un livre qui ne leur aurait pas plus. Une critique parfaitement objectives qui montre bien l’évolution de la littérature. Parfois cantonnée à un public jeune comme nous l’avons vu plus haut, la littérature s’invite désormais sur les réseaux et fait de plus en plus parler d’elle. Loin de se placer comme des critiques littéraires, la plupart des ces filles se présentent en toute humilité comme des youtubeuses à part entière.

Les temps ont bien changé depuis la grand-messe d’Apostrophes, religieusement suivie par des millions de téléspectateurs. Aujourd’hui, sur YouTube, mais aussi sur Instagram ou Snapchat, il y a des dizaines de Bernard et, surtout, de Bernadette Pivot. Les réseaux se multiplient et les booktubeuses aussi. Lemon June, autre booktubeuse française, elle, garde les pieds sur terre: « Peu importe comment un livre vous tombe entre les mains. L’important, c’est qu’il va peut-être changer votre vie ! »

Retrouvez aussi Les 5 livres du mois d’août.

À lire aussi: Vous connaissez les boîtes à livres? Les boîtes à livres, c’est quoi?