Le pape, le kid et l’iroquois

Salut à tous!

L’un des derniers livre de l’auteur est un cross-over de ces deux univers : le Pape, le Kid et l’Iroquois. Pour accueillir ces héros atypiques, il fallait un cadre à la hauteur. L’Iroquois envoi une lettre pour annoncer qu’il va assassiner le Pape. Rodéo Rex,  le Bourbon Kid et Elvis se lancent alors à sa poursuite pour l’en empêcher.
Le roman déborde d’humour et de références à la pop culture : Grease, Dirty Dancing, Breaking Bad,… Le roman est hyper actuel et le fait savoir. L’auteur a toujours le don de créer des personnages totalement atypiques, les répliques sont toujours aussi efficace, les personnages ont des réparties cinglantes et le rythme des dialogues est soutenu.

Dans ce cinquième tome, les évènements se situent juste après Psycho Killer (qui est, je le rappelle, un livre indépendant de la série, la rencontre entre les deux ne se faisant que dans ce cinquième tome). L’Iroquois a envoyé une lettre, et menace de tuer le Pape, en mission secrète aux États-Unis. Le Bourbon Kid, Elvis et Rodeo Rex sont alors mobilisés pour contrecarrer ses plans et l’empêcher de tuer le Pape…

Comme d’habitude, l’histoire est bourrée d’humour et de références (dès la deuxième page, il y a une référence à Stephen King et Breaking Bad), le tout sur une ambiance très rock’n’roll. Un épisode qui donne envie garder chaque moment en mémoire avec une capacité détonnante à nous faire peur et rire à la fois. Chaque chapitre nous donne envie de comprendre et donc de lire la suite. De quoi être parfait traumtisé par une violence à peine masquer

Ce livre, c’était le pied total. Une immersion dans un monde hors-du-commun, un moment de détente comme on en fait peut. Jamais aucun livre ne m’aura autant amusée, horrifiée et emballée à la fois.  Un joyeux mélange s’opère puisqu’une alliance Kid/Rodéo Rex/Elvis fait son apparition. Cette joyeuse bande rencontre donc Joey et Bébé avec encore un scénario improbable de méchant méchants poursuivi pas des méchants un peu moins méchant.
Hémoglobine, tueurs en série, rescapés d’une scabreuse opération militaire secrète, un produit révolutionnaire (qui au choix guérit le cancer de la peau ou rend un soldat résistant aux balles!) que tout le monde convoite… Tout cela est détonnant! Pour les fans du Kid celui ci reste plutôt en retrait dans cet épisode, mais on en apprend plus sur Joey!

L’écriture de l’auteur est toujours aussi cinématographique, facilement visualisable, ce qui rend à ce nouvel opus les qualités reconnus chez cet auteur…

Présentation de l’éditeur

D’un côté, le Bourbon Kid, tenant du titre de tueur en série le plus impitoyable et le plus mystérieux que la terre ait jamais porté. De l’autre, avec plus d’une centaine de victimes à son actif, l’Iroquois, blouson de cuir rouge, masque d’Halloween surmonté d’une crête, challenger et sérieux prétendant au titre. Le combat s’annonce terrible.
Dans les coulisses : une organisation gouvernementale américaine spécialisée dans les opérations fantômes, une nonne, un sosie d’Elvis, quelques Hells Angels et une cible de choix pour nos psychopathes frénétiques : le pape, en voyage secret aux États-Unis.
Sur la musique de Grease, nous vous convions au spectacle littéraire le plus déjanté de la décennie.Joyeusement délirant. Philippe Blanchat, RollingStone.L’auteur sans nom frappe encore plus fort puisqu’il réunit ses personnages phares. On retrouve intacte son écriture débridée et extrêmement visuelle. Vincent Brunner, Slate.

Le pape, le kid et l’iroquois est disponible ici.

  • Broché: 576 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (7 septembre 2016)
  • Collection : Policier / Thriller

À lire aussi dans: Les 5 livres de mai.

Bonne lecture! 😉