Le commissaire Bordelli

Salut à tous!

Les amoureux de l’Italie auront reconnu sur la très belle couverture les monuments emblématiques de Florence. Le palazzo et le Ponte Vecchio, la cathédrale Santa Maria del Fiore et son Duomo nous invitent déjà au voyage. La petite Coccinelle est celle du commissaire Bordelli, 53 ans, qui tente de survivre aux températures écrasantes de cette fin juillet 1963.

Il n’a pas déserté la ville comme beaucoup et lutte à la fois contre la chaleur, les moustiques et les souvenirs encore très présents de la Seconde Guerre Mondiale. Sa principale tâche est d’arroser les plantes de Rosa, une prostituée devenue son amie, pendant qu’elle séjourne sur la côte. Il rend également visite à son cousin Rodrigo, un professeur de Chimie psycho-rigide qui occupe ses vacances à corriger des copies.

Sans compter un coup de fil de Mugnai, un de ses subordonnés, au cœur d’une énième nuit à chercher le sommeil. La dame de compagnie d’une vieille femme s’inquiète parce que celle-ci ne répond pas au téléphone. Elle paraît persuadée que sa patronne a été assassinée par des neveux trop pressés de toucher son héritage. Bordelli se rend sur place et découvre une demeure ancienne, qui a connu des jours meilleurs et la maîtresse des lieux, retrouvé inanimée. Rien ne paraît suspect dans ce décès et pourtant, quelque chose tracasse le commissaire…

Si vous cherchez de l’action, des explosions, du suspense à couper le souffle, ce roman n’est pas pour vous. Si au contraire, vous aimez les polars avec ambiance, personnages atypiques  Cette enquête va lui permettre d’ajouter à ce cercle restreint Dante, le frère de la victime, un savant pour le moins original. Dans son laboratoire, ce dernier invente des produits tous plus fous les uns que les autres: la tasse à café supposée s’adapter à toutes les bouches ou un détergent à base de basilic pour laver les assiettes sans les frotter. Le commissaire va aussi abriter sous son aile le jeune Piras,un Sarde, fils de son compagnon d’arme pendant la guerre.

 Présentation de l’éditeur

Florence, été 1963. Le commissaire Bordelli est appelé dans une somptueuse villa dont la propriétaire ne donne plus de nouvelles. Il trouve la vieille femme inanimée sur son lit, ayant succombé apparemment à une violente crise d’asthme. Mais, devant cette scène trop parfaite, le doute s’installe rapidement, et les analyses médicales vont venir confirmer qu’il s’agit d’un meurtre. Bordelli mène l’enquête, aidé du jeune Piras et entouré de personnages hauts en couleur – Diotivede, le médecin légiste ; Dante, le frère de la défunte, scientifique génial et excentrique ; Botta, voleur et cuisinier hors pair ; Rosa, prostituée au grand coeur… Désabusé, nostalgique, solitaire, mais gourmand et bon vivant, le commissaire se meut dans une Florence déserte écrasée par une chape de chaleur, au volant de sa Coccinelle et poursuivi par ses souvenirs de la guerre et de la Résistance.

Le commissaire Bordelli est disponible ici.

  • Poche: 216 pages
  • Editeur : 10 X 18 (17 mars 2016)
  • Collection : Domaine policier

Bonne lecture! 😉