L’Acteur qui voulait tuer Staline

Salut à tous!

Plonger au cœur de l’URSS pour une aventure avec le membre  d’une troupe de théâtre yiddish. Notre héros est ici un vétéran de la Révolution de 1917 et de la Grande guerre patriotique contre les Allemands, conflits durant lesquels il a  montré son courage et surtout sa capacité exceptionnelle à tuer. Et  les soldats venus l’arrêter dans son appartement communautaire un soir de février 1953 auront le temps de s’en rendre compte. Trois cadavres plus tard, le vieil acteur encore alerte regroupe autour de lui compagnons de routes et anciens camarades de lutte pour dissimuler les corps et porter la contre-attaque. Cet équipage d’acteurs, vétérans, médecins ou ingénieur noir américain converti au marxisme, ne va pas mettre longtemps avant de s’apercevoir des plans que Staline à décidé d’appliquer… Purger l’URSS de ses juifs et le complot des blouses blanches n’était que le point de départ et le prétexte à une extermination massive. Pour eux, une seule solution : tuer Staline.

Présentation de l’éditeur

URSS, février 1953. Alors que les purges antisémites font rage, trois émissaires du gouvernement soviétique débarquent au beau milieu de la nuit chez le vieux Solomon Shimonovich Levinson, ancien acteur du défunt théâtre yiddish de Moscou. À leur grande surprise, Solomon s’avère un adepte hors pair du close-combat et sa réaction est aussi inattendue que douloureuse.
En fuite, notre homme imagine la solution qui lui permettrait d’arranger ses affaires, et par la même occasion celles de son pays : en finir avec Staline. Il décide donc de réunir un petit groupe d’acteurs et d’intellectuels dans le but d’assassiner le  » petit père des peuples « .
Il faut dire que depuis quelque temps déjà ce dernier a sombré dans la folie. Le complot juif fait à nouveau la une des journaux. On parle de convois de déportés juifs vers la Sibérie, d’un nouvel holocauste. Solomon, entouré d’un médecin, d’une femme et d’un ingénieur noir américain, arrivera-t-il à mener sa mission à bien ? Le 5 mars 1953, Joseph Staline meurt officiellement des suites d’une hémorragie cérébrale. Que s’est-il réellement passé ?

Le genre pourtant éprouvé du roman historique est parcouru d’un nouveau frisson. Avec un récit Iconoclaste et provocateur, Paul Goldberg bouleverse en effet avec une audace inédite et un humour ravageur les fondamentaux du genre et nous offre une remarquable réflexion sur notre monde doublée d’un rare plaisir de lecture.

L’Acteur qui voulait tuer Staline est disponible ici.

  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Sonatine (13 octobre 2016)
  • Langue : Français

Bonne lecture! 😉

À lire aussi dans: Les 5 livres d’avril.