Harlan Coben

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Newark (New Jersey) , le 04/01/1962

Harlan Coben est un écrivain américain de romans policiers.

Il est originaire du New Jersey, où il vit avec sa femme et ses quatre enfants.
Il étudie les sciences politiques au Amherst College, il était membre de la fraternité Psi Upsilon avec l’auteur Dan Brown. Après Amherst, Coben travaille dans une agence de voyages que possédait son grand-père. Il vit maintenant à Ridgewood dans le New Jersey avec sa femme, le docteur Anne Armstrong-Coben, pédiatre, et leurs quatre enfants.

Depuis ses débuts en 1995, la critique n’a cessé de l’acclamer. Il est notamment le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis.

Le premier de ses romans traduits en France, « Ne le dis à personne » (Belfond, 2002) – prix du polar des lectrices de Elle en 2003 et adapté au cinéma par Guillaume Canet en 2006 – a obtenu d’emblée un énorme succès auprès du public et de la critique.

Ce succès a été confirmé par ses ouvrages suivants : « Disparu à jamais » (2003), « Une chance de trop » (2004), « Juste un regard » (2005), « Innocent » (2006), « Promets-moi » (2007) et « Dans les bois » (2008), « Sans un mot » (2009), « Sans laisser d’adresse » (2010), « Faute de preuve » (2011).

La majorité des intrigues prennent place entre Newark, New Jersey, et New York, milieu que Harlan Coben connait bien pour y avoir toujours vécu. Le protagoniste est un homme de confession juive qui doit démêler les secrets du passé de son entourage pour comprendre les raisons de ses ennuis actuels, secrets pour lesquels il n’est pas toujours innocent. L’alliance avec une femme non juive, la pratique du sport à haut niveau, la cupidité, les relations amoureuses précoces et les liens familiaux passionnels constituent le terreau des tragédies meurtrières que traversent les héros des romans d’Harlan Coben.

Coben cite comme influence les premiers livres de Mary Higgins Clark, Philip Roth, l’humour de Woody Allen et la dramaturgie d’Alfred Hitchcock. Il puise son inspiration dans les hasards du quotidien, ce qui lui sert de point de départ à l’intrigue, avant de créer les personnages de l’histoire. L’idée de départ de Juste un regard – voir dans un tirage de photos personnels un cliché qu’on ne reconnait pas comme sien – lui sert de base à la construction de l’intrigue. Certaines anecdotes vécues par lui-même ou ses enfants sont adaptées dans les livres ; il a déclaré que la rencontre entre Mickey Bolitar et Spoon dans À découvert était arrivée à son fils.

A noter la parution en 2010 en France de « Sans un adieu », le premier livre de Coben, près de 20 ans après avoir été écrit.
En 2011 sort dans la série Myron Bolitar « Sous haute tension » puis parution en 2012 de « A découvert », qui lance la série Mickey Bolitar.

En septembre 2016 est sorti aux États-Unis le roman Home, qui signe le retour de Myron Bolitar et de ses acolytes.

Source : www.harlan-coben.fr