Black coffee

Salut à tous!

Un jeu de piste à la recherche d’un mari disparu et d’un tueur en série sur la mythique route 66, à travers les états américains et sur plus de 40 ans.
Juillet 1966. Dans la petite ville perdue de Narcissa, Oklahoma, une maison isolée en bordure de la mythique route 66 est la cible d’un tueur sanguinaire. Une femme enceinte et une fillette sont assassinées, une mère et son fils Desmond grièvement blessés.


Le jeune garçon va grandir à l’ombre de ce dossier jamais élucidé par la police, hanté par la figure du tueur, sous le regard d’une mère psychologiquement détruite et à des milliers de kilomètres d’un père voyageur de commerce, absent le jour du drame, et qui n’a eu de cesse de raviver la culpabilité de son fils.
Si seulement tu n’avais pas attaché le chien…
2011. Devenu journaliste puis professeur de criminologie à l’université, Desmond G. Blur décide de quitter Chicago pour s’installer en Arizona dans la maison de son père décédé.
Une ultime tentative du fils pour se rapprocher et se réconcilier avec cette image du père, sans savoir que celui-ci, d’outre-tombe, l’a peut-être mis sur la voie de la réconciliation avec leur passé.
Car l’arrivée dans le secteur d’une femme vient bientôt réveiller les démons passés de Desmond: Lola, une femme au comportement étrange qui voyage seule avec ses deux enfants, visitant des villes fantômes.
Une française dont Desmond découvre vite que, sous couvert de jouer les touristes, cherche après son mari littéralement volatilisé trois ans plus tôt sur la route 66.
Ce dernier lui aurait fait parvenir un cahier, seul indice de la piste à suivre. Un cahier contenant un récit qui, s’il n’est pas l’œuvre d’un mythomane, est la preuve de l’existence d’un des plus ahurissant criminel que l’histoire des Etats-Unis ait connu… et dont le chemin sanglant traversait déjà la petite ville de Narcissa en Oklahoma l’été 1966.

Présentation de l’éditeur

Narcissa, Oklahoma, juillet 1966. Un jour de grand beau temps, un homme fut pris d’un coup de folie. Il égorgea une femme dans une maison et poignarda une petite fille dans le jardin. Il laissa pour morte une mère de famille et son fils, puis repartit à bord d’une Ford Mustang, couvert de sang.

Été 2011. Une Française, Lola Lombard, part à la recherche du père de ses deux enfants, volatilisé sur la route 66. Sa seule piste : un cahier que son mari lui aurait envoyé et qui pourrait bien être la preuve de l’existence d’un des plus ahurissants criminels que les États-Unis aient connu… et dont le chemin traversait déjà la petite ville de Narcissa à l’été 1966.

 » Dans ce dédale de sensations à fleur de cœur et de peau, Sophie Loubière déroule sa pelote via la peinture d’une Amérique plus désabusée qu’à son tour.  » Rolling Stone

 » Une authentique réussite, qui donne envie de prendre à son tour la route 66.  » L’Humanité

Bonus : la nouvelle Dirty George Clooney.

Black coffee est disponible ici.

  • Poche: 624 pages
  • Editeur : Pocket (13 octobre 2016)
  • Collection : Pocket thriller

Bonne lecture! 😉