813, tome 2 : La double vie d’Arsène Lupin

Quelle entreprise amène donc à Paris Rudolf Kesselbach, le richissime et ambitieux roi du diamant sud-africain? Que signifie ce nombre, 813, inscrit sur le coffret en sa possession ? De quel secret le nommé Pierre Leduc, qu’il recherche dans les bas-fonds de la capitale, est-il le détenteur ? Après avoir laissé Lupin dans un état de désarrois absolu dans l’Aiguille creuse, un grand drame le frappe et notre gentleman semble s’enfuir du monde, un monde qui va le rattraper… 
Telles sont quelques-unes des questions à propos desquelles s’affrontent la police – en l’occurrence un certain Lenormand, chef de la Sûreté –, l’impitoyable baron Altenheim et le gentleman-cambrioleur Arsène Lupin. Lequel devra également démasquer l’invisible assassin qui cherche à lui faire porter la responsabilité de ses crime, avec pour seul indice, ce fameux chiffre… 813, un numéro que découvre Lupin à deux reprises sur les lieux d’un crime.  Deux crimes bien différents mais qui se croise bien distinctement. Sans savoir trop ce que cela représente, il ramasse la petite étiquette qui comporte ce nombre pour lui trouver un sens.

813, c’est aussi le nom d’une association , très prisée, d’auteurs, d’éditeurs et d’amoureux de polars et qui se trouve dans le 13e arrondissement de Paris et fait son festival chaque année, en novembre.
Et nous voilà entraînés sur les pas de l’orpheline Geneviève, de l’élégant prince Sernine et de bien d’autres personnages, dans une avalanche de coups de théâtre et de révélations plus incroyables les unes que les autres.

On découvre un Lupin plus personnel, on pénètre dans son intimité et on plonge dans ses faiblesses. Les femmes, sont talons d’achille qui lui apportera quelque difficultés. Ainsi, Lupin aimera de nombreuses femmes, plus attachant et et vulnérable, sans pour autant perdre de son piquant et de sa vivacité. C’est un véritable aventurier, entouré d’une bande bien organisée qui infiltre la justice et la police, lui donnant du fil à retordre.

Un épisode dynamique, aux charmes variés…

Présentation de l’éditeur

Quelle mystérieuse entreprise amène à Paris Rudolf Kesselbach, le richissime et ambitieux roi du diamant sud-africain ? Que signifie ce nombre, 813, inscrit sur un coffret en sa possession ? De quel secret le nommé Pierre Leduc, qu’il recherche dans les bas-fonds de la capitale, est-il le détenteur ? Telles sont quelques-unes des questions autour desquelles s’affrontent la police – en l’occurrence un certain Lenormand, chef de la Sûreté -, l’impitoyable baron Altenheim et le gentleman-cambrioleur Arsène Lupin. Lequel devra également démasquer l’invisible assassin qui cherche à lui faire porter la responsabilité de ses crimes… Et nous voilà entraînés sur les pas de l’orpheline Geneviève, de l’élégant prince Sernine et de bien d’autres protagonistes, dans une avalanche de coups de théâtre et de révélations plus incroyables les unes que les autres.

813, tome 2 : La double vie d’Arsène Lupin est disponible ici.

  • Poche: 225 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1997)
  • Collection : Policier / Thriller

Bonne lecture! 😉

Retrouvez aussi l’épisode précédent: 813, tome 1, les trois crimes d’Arsène Lupin