Les 5 livres de juin.

Salut à tous!

Chaque mois, nous allons partir à la découverte de 5 livres qui semblent intriguant et perturbant au possible. Nous allons choisir 5 thrillers, romans policiers ou à suspense connus ou non et ainsi vous donnez envie de les rajouter à votre PAL, pile à lire pour les nouveaux ( bienvenu à vous!).

Si vous avez déjà lu un de ces livres, n’hésitez pas à nous donner votre avis sur un livre ou sur la liste dans son ensemble! Cela pourra être bénéfique aussi bien aux lecteurs qu’à vous. En espérant, qui sais, vous faire découvrir une nouveauté…

Vous êtes prêt?

Let’s go!

Trilogie sale de La Havane

Vaste chronique de la vie à Cuba, Trilogie sale de La Havane est un journal égoïste qui emporte le lecteur dans un tourbillon romanesque délirant. Malgré les fulgurances de la danse et du rhum, La Havane est une ville assombrie par la pénurie et le désespoir. Le narrateur déchu y vit dans la crasse et le sperme. Pas de philosophie ici, aucun manichéisme. Juste un homme, centré sur son sexe, ses maîtresses et ses angoisses.
À la manière d’un Henry Miller, Gutiérrez sait, dans une langue vive et savoureuse, restituer le caractère essentiellement poétique, extrême, suicidaire mais constructeur de la vie sexuelle. Un roman au rythme de salsa !

Trilogie sale de La Havane est disponible ici.

Le commissaire Bordelli

Florence, été 1963. Le commissaire Bordelli est appelé dans une somptueuse villa dont la propriétaire ne donne plus de nouvelles. Il trouve la vieille femme inanimée sur son lit, ayant succombé apparemment à une violente crise d’asthme. Mais, devant cette scène trop parfaite, le doute s’installe rapidement, et les analyses médicales vont venir confirmer qu’il s’agit d’un meurtre. Bordelli mène l’enquête, aidé du jeune Piras et entouré de personnages hauts en couleur – Diotivede, le médecin légiste ; Dante, le frère de la défunte, scientifique génial et excentrique ; Botta, voleur et cuisinier hors pair ; Rosa, prostituée au grand coeur… Désabusé, nostalgique, solitaire, mais gourmand et bon vivant, le commissaire se meut dans une Florence déserte écrasée par une chape de chaleur, au volant de sa Coccinelle et poursuivi par ses souvenirs de la guerre et de la Résistance.

Le commissaire Bordelli est disponible ici.

Jo Nesbø – Rue sans-souci

Rue Sans-Souci… Drôle d’adresse, lorsqu’on est flic, pour trouver dans un appartement d’Oslo le cadavre de la femme avec laquelle on vient de passer la nuit. Surtout si on ne se rappelle rien… Conscient qu’il pourrait devenir le principal suspect, Harry Hole décide d’enquêter secrètement, même s’il est officiellement chargé d’une autre affaire : un hold-up qui a mal tourné lorsque le braqueur a abattu une employée pourtant obéissante. Ses collègues évoquent un simple dérapage, mais Hole conclut à un meurtre. Deux crimes insolites à résoudre pour l’inspecteur norvégien, alors qu’une question le tourmente : et si quelqu’un tentait de le piéger ?
Rue sans-souci est disponible ici.

Jo Nesbø – Rouge-Gorge

L’inspecteur Harry Hole est muté à la surveillance des milieux néonazis. Une seule consigne : faire le mort. Mais Hole le voudrait qu’il n’y parviendrait pas. Surtout quand il découvre qu’un fusil utilisé par le terrorisme international est importé sur le sol norvégien. Surtout si sa meilleure amie se retrouve mêlée à l’affaire. Son enquête l’amène à se plonger dans le passé d’un groupe de néonazis norvégiens ayant pris part à la Seconde Guerre mondiale. Que s’est-il réellement produit il y a plus de cinquante ans dans les tranchées de Leningrad ? À mesure qu’il explore leur histoire, sa conviction grandit : l’un d’entre eux prépare un attentat…

Rouge-gorge est disponible ici.

Arsène Lupin, gentleman cambrioleur

Vif, audacieux, impertinent, rossant sans arrêt le commissaire (qui ici, en l’occurrence, s’appelle l’inspecteur Ganimard), traînant les coeurs après lui et mettant les rieurs de son côté, se moquant des situations acquises, ridiculisant les bourgeois, portant secours aux faibles, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur est un Robin des Bois de la «Belle Epoque».
Un Robin des Bois bien français : il ne se prend pas trop au sérieux, ses armes les plus meurtrières sont les traits d’esprit ; ce n’est pas un aristocrate qui vit comme un anarchiste mais un anarchiste qui vit comme un aristocrate. Arsène Lupin, après plus d’un demi-siècle, n’a pas vieilli. Il ne vieillira jamais en dépit de son chapeau haut de forme, de sa cape et de son monocle.
Arsène Lupin, gentleman cambrioleur est disponible ici.

Alors? vous en pensez quoi? Vous avez trouvé votre nouvel achat? N’hésitez pas à me faire une remarque sur la liste, me dire ce que vous en pensez et ceux qu’il faudra ajouter le mois prochain!

Bonne lecture! 😉

Foncez sur les images pour commander votre future lecture ! 🙂

Retrouvez aussi Les 5 livres de mai.

À lire aussi: Vous connaissez les boîtes à livres? Les boîtes à livres, c’est quoi?

À lire aussi: Les femmes, toujours plus nombreuses dans les romans policiers.